lundi 18 juin 2018

Histoires jubilatoires de brouteurs déboutés

Ah ! Quelle bonne surprise que ces CONversations de Jorge Berstein  et Fabcaro !
Par le biais de Facebook ou de Twitter, sur ces quatre dernières années, j’ai été régulièrement sollicité, comme tant d’autres, par des brouteurs qui inondent sporadiquement les réseaux sociaux dans le seul but d’extorquer de l’argent ou d’usurper des identités. Mais à la différence de 99,9 % des personnes sensées, je me suis amusé à leur répondre. Aussi absurdes que soient ces échanges, ils sont authentiques. Rien n’a été modifié, à commencer par les fautes d’orthographes et de syntaxe de mes interlocuteurs. Par souci d’équité, je n’ai pas non plus corrigé mes erreurs et mes coquilles.
Nous avons tous reçu ces appels ou messages de brouteurs qui nous broutent : nous voilà enfin dignement vengés !
Car Jorge Bernstein a un sens de l'humour très développé et, lorsqu'il a affaire à des "brouteurs" (escrocs du web), il s'amuse à leurs dépens, se moque d'eux et les fait tourner en bourrique, pour notre plus grand plaisir. C'est à pleurer de rire ! Avec un sens de la repartie, des jeux de mots à foison et un humour absurde, tout s'enchaîne avec brio.
Les échanges sont donc reproduits tels quels et s'intercalent avec des planches où Bernstein et Fabcaro imaginent qui se cache derrière ces prénoms souvent féminins pour appâter les pigeons. Sur ces dessins (presque les mêmes du début à la fin, seules les conversations extravagantes changent) deux personnages dégarnis en costumes à l'air sérieux tiennent des propos burlesques et si justes à la fois. Le propos rebondit sur la situation mais de façon complètement décalée. Il nous emmène où on ne s'attend pas et provoque l'hilarité — parfois même avec des blagues éculées !
Bref, j'ai ri à chaque page !
Cliquez ici pour lire les premières pages.

Éditions Rouquemoute, 2018, 76 pages, 19 x 25,2 cm.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire