lundi 31 juillet 2017

Voyages au pays magique du végétal

Tout aussi instructif, passionnant et accessible que La vie secrète des arbres, La magie des plantes de Jacques Brosse est un merveilleux voyage au pays des végétaux et leurs extraordinaires capacités : carnivores, hallucinogènes, médicinales...
De la genèse de la vie sur Terre aux rapports essentiels avec la vie des hommes, l'auteur, philosophe et naturaliste, explore aussi la mythologie et les croyances populaires pas forcément dénuées de sens. Même si la science nous dévoile chaque jour un peu des mystères des plantes, il est toujours stupéfiant de constater que nos ancêtres avaient déjà découvert de nombreuses propriétés, sans parler des médecines chinoises et ayurvédiques.
Enfin, un inventaire de la flore magique passe en revue des plantes aux vertus exceptionnelles, de l'amanite tue-mouche à la vigne en passant par le peyotl.
Dans Mythologie des arbres, Jacques Brosse trace un panorama des mythes autour des arbres, ces êtres vivants qui accompagnent les hommes depuis toujours. 
Un monde mythique et magique.

Éditions Albin Michel, collection Espaces Libres, paru en poche en 2005, 320 pages.

Éditions Payot & Rivages, collection Petite Bibliothèque Payot, paru en poche en 1995, 448 pages. 

dimanche 30 juillet 2017

Le peuple des forêts

Un forestier allemand, Peter Wohlleben, en conteur passionné, propose de nous raconter de façon très accessible — ce qui a contribué à l'immense succès de son livre — l'état des acquis de la science et de l'écologie sur La vie secrète des arbres.
Il agrémente également son récit de mille anecdotes étonnantes sur le peuple des forêts, parasites ou partenaires : autres végétaux, animaux, champignons, bactéries...
On est loin de tout connaître des arbres et le fait d'en savoir davantage, contrairement à ce qu'on pourrait croire, n'enlève rien à la magie qu'ils inspirent et cela force au contraire l'admiration.
On apprend notamment que ces êtres vivants vivent en société, communiquent entre eux par les racines, par des sons et des odeurs, et peuvent s'entraider ou, au contraire, contraindre les autres à stagner dans leur croissance pour laisser la place au soleil à d'autres. C'est la loi du plus fort. On apprend aussi qu'ils ont de la mémoire et savent compter, et qu'ils ont chacun, même parmi une même espèce, leur personnalité ! Quant aux arbres de villes, on les savaient vulnérables et on comprend mieux pourquoi.
Mieux connaître le fonctionnement de l'écosystème des arbres et de la forêt permet aussi de mieux les protéger. Ce livre peut changer notre regard de promeneur et de citoyen, mais également celui des professionnels qui exploitent les forêts pour leur bois et les malmènent parfois, faute de connaissances alors que cela pourrait très bien se faire dans le respect des besoins spécifiques des arbres.
Passionnant.

Éditions Les Arênes, 2017, 272 pages.

samedi 29 juillet 2017

Autoportrait facétieux et poétique

Étonnant petit livre que cet Albin saison 2 d'Albin Bis ! Il fait suite à Albin saison 1 dont la lecture n'est pas nécessaire pour entrer dans l'univers foutraque et poétique de l'auteur.
Il s'agit d'un recueil de textes brefs, variables en polices de caractère, parus sur son blog, une sorte de journal intime fantaisiste, de journal d'écriture, d'autoportrait, de bric-à-brac de jeux de mots : obsessions, impressions, expressions, réflexions, humour...
Albin fait feu de tout bon mot et de toute rencontre dans son jardin secret.
Quelques personnages apparaissent régulièrement : Madame Marcel, Broutin, Bob... et composent un petit univers que l'on cherche à cerner, un mystère que l'on cherche à percer.
plutôt drôle et poète, avec ça, à ses heures philosophe et joueur, tellement joueur
Éditions Louise Bottu, 2017, 164 pages.

mardi 25 juillet 2017

Le Robinson de La Réunion

Greg Loyau, compère du Cri du Margouillat, cette mythique revue de bande dessinée de La Réunion, a signé un très beau et captivant album : Takamaka. Il est l'auteur du scénario, des dessins et de leur mise en couleurs.
C'est l'histoire de la vie de Wayo, survivant du peuple Takamaka, qui vit comme un Robinson sur son île déserte, avec un dodo — cet oiseau désormais disparu. Mais, au fil des années, d'autres aventuriers, plus ou moins bien intentionnés, débarquent. Les aventures enchaînent avec les générations de Takamakas.
Les discrets clins d'œil à La Réunion, où Greg Loyau a vécu, ainsi qu'à la langue créole et à la tribu du Cri du Margouillat parsèment l'album. Par exemple, un petit garçon a le même jouet que Tiburce de Téhem ; une phrase sur "le temps béni des colonies" fait référence à l'album d'Hobopok, etc.
Qu'on se rassure, il n'est pas nécessaire de reconnaître ces détails dissimulés pour apprécier les superbes dessins et l'histoire.

Éditions Des Bulles dans l'océan, 2016, 112 pages.

vendredi 21 juillet 2017

Chapeau la méthode !

Edward de Bono, considéré comme un spécialiste de la créativité, a mis au point une méthode qui permet de réfléchir et s'organiser pour explorer tous les aspects d'un sujet.
C'est la méthode des six chapeaux qui a également l'avantage de faire gagner du temps, de limiter les problèmes d'ego, les discussions conflictuelles et la critique non constructive. Ce qui n'est pas rien.
L'objectif est de poser les bonnes questions, définir le problème et organiser le travail de réflexion.
Très efficace en réunion professionnelle, cette méthode peut, bien sûr, être utilisée à titre personnel. Elle consiste à aborder tour à tour divers angles de réflexion avec des chapeaux symboliques de couleurs différentes, ce qui permet de prendre du recul et de s'exprimer plus librement.
La couleur de chaque chapeau est liée à sa fonction : le chapeau blanc représente les données et les faits (et l'information manquante) ; le chapeau rouge est lié aux émotions et intuitions ; le chapeau noir, très important, aborde les risques, les points faibles et la critique ; le chapeau jaune représente les espoirs et avantages ; le vert regroupe la créativité et les idées neuves. Enfin le chapeau bleu permet d'organiser la réflexion.
Chapeau la méthode !

Éditions Eyrolles, 2017, 218 pages.
Voir le site de l'auteur.

dimanche 9 juillet 2017

Trois femmes courageuses

Trois histoires de femmes entrelacées comme une tresse, situées aux antipodes : Inde, Italie, Canada.
L'une est une Intouchable et refuse que sa fille subisse le même sort qu'elle ; l'autre dirige une entreprise artisanale familiale et refuse la faillite ; la dernière est une avocate de haut vol qui gère de main de maître sa vie professionnelle comme sa vie privée et refuse d'être déstabilisée par sa maladie.
On comprend vite comment ces destins très éloignés mais contemporains vont finalement se rejoindre mais l'écriture est simple, le dispositif bien amené et les sujets bien documentés — d'où le succès déjà rencontré par ce premier roman.
Ces femmes courageuses ont notamment en commun des caractères bien trempés et une volonté farouche de s'en sortir malgré l'adversité des mondes dans lesquels elles vivent. Comme quoi, dans les pays développés comme dans les plus pauvres, les femmes n'ont jamais la vie facile.
On lit à toute allure La tresse que Laetitia Colombani, scénariste et réalisatrice, ne devrait pas tarder à mettre en images.

Éditions Grasset, 2017, 224 pages.