samedi 28 septembre 2019

Les bienfaits des arbres vous intéressent ?

Bien sûr que cela nous intéresse !
Nous avons tous ressenti le bien-être si particulier que procurent une sortie dans la nature ou la simple contemplation des fleurs et des arbres dans un jardin.
À quoi est-il dû ? au grand air ? au calme des lieux ? au moment de détente, voire d'exercice, que l'on s'accorde alors, au fait que l'on se déconnecte de toute routine pour se reconnecter à un lien perdu mais essentiel ?
Sans doute à tout cela à la fois, et à bien plus encore, puisque tous les mystères de la nature n'ont pas encore été élucidés, loin de là. Ces dernières années, de nombreuses études scientifiques ont démontré le caractère bienfaisant de la nature sur les humains, et ont commencé à en expliqué les raisons.
Pour tout savoir sur la question et profiter des bienfaits de la nature, suivez ce guide !

Ressentir les bienfaits des arbres, hors-série Ça m'intéresse, Marie Martinez, 16,5 x 22 cm, 2019, 208 pages.

Voir aussi mes autres ouvrages sur le même thème :
- Quand les arbres nous inspirent, éditions Géo, photos couleurs, 23 x 32 cm, 224 pages.
- Le pouvoir extraordinaire des arbres. Ce qu'ils nous apportent, hors-série Géo, photos couleurs, 19,5 x 27 cm, 2019, 144 pages.
- Se ressourcer toute l'année avec les arbres, éditions Prat Prisma, 2019, 15,5 x 21 cm, photos couleurs, 224 pages.
- Ateliers Bains de forêt, éditions ESF, 2019, 17 x 22 cm, 128 pages.

Plonger dans les bains de forêt

Le B. A. ba des bains de forêt pour connaître l'essentiel du principe, les bienfaits de la sylvothérapie, comment s'y prendre et des programmes spécifiques pour se reconnecter avec la nature.
Tout le mode d'emploi selon son état et si on est avec des enfants, ou au travail à la maison, en ville, fatigué ou stressé, ou si on manque de temps. Ou tout cela à la fois !
La nature nous ressource et nous apaise.

Ateliers Bains de forêt, Marie Martinez, éditions ESF, 2019, 17 x 22 cm, 128 pages. 

Voir aussi mes autres ouvrages sur le même thème :
- Quand les arbres nous inspirent, éditions Géo, photos couleurs, 23 x 32 cm, 224 pages.
- Le pouvoir extraordinaire des arbres. Ce qu'ils nous apportent, hors-série Géo, photos couleurs, 19,5 x 27 cm, 2019, 144 pages.
- Se ressourcer toute l'année avec les arbres, éditions Prat Prisma, 2019, 15,5 x 21 cm, photos couleurs, 224 pages.
- Ressentir les bienfaits des arbres, hors-série Ça m'intéresse, 16,5 x 22 cm, 2019, 208 pages.

mercredi 25 septembre 2019

Délicieuse rébellion

Quand un grand chef étoilé, Olivier Roellinger, prend fait et causes pour la bonne nourriture (en opposition à la malbouffe industrielle, évidemment), cela donne un livre manifeste : Pour une révolution délicieuse.
Il emprunte à Alice Waters, l'ambassadrice du Slow Food en Amérique du Nord, l'expression de "révolution délicieuse".
J'aimerais contribuer à sortir ce trésor de l'humanité qu'est la nourriture des griffes des industriels et du repli sur soi.
La nourriture est à la fois notre première médecine préventive, notre héritage et notre culture.
Ce livre prône l'amour de la cuisine et la cuisine faite avec amour, et va plus loin : c'est également un plaidoyer pour une agriculture plus écologique et sociale, puisque, en plus de détruire notre santé et la planète, les produits alimentaires fabriqués et issus de l'industrie agrochimique sont chers ! Ce qui est une aberration totale, morale et politique.
Ces marchands tuent le vivant, les plantes, la terre, la mer, tout l'environnement, ainsi que les petits paysans qui veulent rester indépendants (et produire du bon), donc l'humain.
Où l'on apprend, entre autres, l'histoire du sucre qui non seulement est liée à celle de l'esclavage mais résulte d'un lobbying d'État pour en faire consommer en masse, quitte à en ajouter partout et à tripler les doses dans les recettes !
Il est faux de dire que nous n'avons pas le temps de cuisiner : nous en sommes persuadés par le marketing qui n'en a que pour notre porte-monnaie.
Il faut donc revenir au plaisir de faire soi-même, de choisir de bons produits, de prendre le temps nécessaire à ces choses essentielles qui font également plaisir à ceux que nous aimons. En plus, cela devient un acte de résistance.
Un livre qui fait du bien, enthousiasmant, pour une transition alimentaire, une révolution dans nos assiettes, à grands coups de fourchettes, fouets et casseroles !

Éditions Fayard, 2019, 208 pages.
Les droits d'auteurs de cet ouvrage seront entièrement reversés à l'ONG Ethic Ocean pour la préservation des ressources halieutiques.

lundi 23 septembre 2019

Tout l'univers de Paul Cox

Sarah Mattera, historienne de l'art qui dirige un centre d'initiation à l'art pour les enfants, propose une Conversation avec Paul Cox.
Cette rencontre donne lieu à un superbe et passionnant livre-objet, illustré évidemment, qui raconte les origines du peintre, ses influences, la façon dont il travaille, ses recherches, ses règles du jeu, son œuvre : la scénographie, les affiches, les paysages, les livres...
"La peinture, pour moi, tient beaucoup plus de la compréhension de ce que l'on vient de faire que de la préméditation de ce que l'on va faire."
La plus grande partie du texte se présente sous la forme d'un entretien, avec questions et réponses, et de nombreuses illustrations de l'œuvre graphique et poétique de l'artiste, dont des archives personnelles.
Dans une deuxième partie aux pages plus étroites sur un papier plus fin, Sarah Mattera raconte sa rencontre avec Paul Cox et son intérêt pour son œuvre.
Enfin, une troisième partie, sur papier vert, étudie la méthode de travail de l'artiste en lien avec l'installation Le Boulingrin de l'oncle Toby.
"La contrainte est toujours positive. Elle semble négative car elle limite le champ des possibles, mais c'est précisément cette limitation qui facilite la création."
Un beau livre qui ravira les fans et comblera les curieux.

Éditions Pyramyd, 2019, 180 pages.

samedi 21 septembre 2019

Manifeste pour mieux aborder Alzheimer

L'ouvrage du docteur Véronique Lefebvre des Noëttes, Que faire face à Alzheimer ? répond notamment à la question par : Gagner des années de vie meilleure.
L'autrice est psychiatre pour personnes âgées et accompagne également des malades atteint d'Alzheimer depuis 30 ans. Elle est aussi docteur en philosophie pratique et éthique médicale. 
Lorsqu'on est aidant, on cherche des façons d'entourer le proche atteint et tenter de réagir au mieux. On est curieux aussi de comprendre comment la maladie se met en place et comment tenter de l'éviter ou la retarder.
Ce livre fait le point des connaissances sur la maladie et la mémoire ; la façon dont se construit un diagnostic ; la mise en place des suivis en fonction de l'évolution de la maladie ; ce qu'on peut espérer et comment intervenir plus tôt.
Pour finir, Véronique Lefebvre prône la bienveillance de notre société autour des malades et de leur soin.
Un ouvrage accessible, avec de nombreux exemples et des paroles de malades.

Éditions du Rocher, 2019, 308 pages.

D'autres livres sur la maladie :  
- Le deuil blanc de Jean Biès ;
- Pas pleurer de Lydie Salvayre ;
- La présence pure de Christian Bobin ;
- Pourquoi s'en faire de Jonathan Franzen ;
- Koumiko d'Anna Dubosc.

jeudi 19 septembre 2019

Les héros revus et bien corrigés

https://www.rouquemoute-editions.fr/wp-content/uploads/2019/03/Les-legendes-des-siecles_Caritte_190x252_couv.jpgCaritte revisite et pastiche avec beaucoup d'esprit et d'humour des héros et héroïnes, réels ou de fiction dans Les Légendes des siècles.
Le tour d'horizon commence par les humains préhistoriques, passe ensuite par Jésus, le commissaire Maigret, Zorro, George Sand, les Amishes ou Davy Crockett.
Même Johnny Hallyday fait partie de la liste : il se fait enlever pour une rééducation... inattendue ! En effet, les chutes sont particulièrement gratinées.
Les mousquetaires sont hilarants : ils manient la langue française aussi bien que l'épée et considèrent l'écart de langage plus grave que l'écart de conduite.
Soulignons au passage que les textes sont bourrés de jeux de mots et fort bien écrits, en cohérence avec chaque personnage. Par exemple, les dialogues de l'histoire sur Jeanne d'Arc sont remarquables en vieux français.
Dans la parodie du dessin animé Scooby-Doo, rebaptisé Scoubidonbidon, les noms des personnages font référence aux nouveaux philosophes qui se font copieusement clouer le bec.
Une façon très amusante et fine d'évoquer des sujets actuels et de critiquer notre société.

Éditions Rouquemoute, 2019, 19 x 25,2 cm, 80 pages.
Le blog de Caritte.

Spinoza sans peine (donc avec bonheur)

Vous n'osez pas vous attaquer à Spinoza ?
Heureusement, Philippe Amador, dessinateur passionné de sciences et de philosophie, l'a fait pour nous, en dessins, avec Spinoza, à la recherche de la vérité et du bonheur. Il a trouvé une méthode simple et ludique pour adapter Le traité de la réforme et de l'entendement et nous en livrer l'essentiel. Génial !
Dans cette œuvre initiatique fondamentale, le jeune Spinoza cherche un moyen d'atteindre le bonheur sans souffrance et s'interroge sur la vérité, ce qui va l'amener vers la philosophie.
Ce roman graphique philosophique comporte une première partie où Philippe Amador imagine l'expérience qui précède l'écriture du Traité et dont il est question à la première ligne : "Après que l'expérience m'eut enseigné...". La deuxième partie est l'adaptation du livre, pas à pas, avec les phrases de Spinoza et les commentaires d'Amador. Enfin, en troisième partie, une petit biographie de Spinoza retrace brièvement l'histoire de sa famille et du parcours du "prince des philosophes", comme l'appelait Deleuze.
La vérité, c'est que du bonheur !

Éditions Dunod, 2019,19 x 25 cm, 128 pages.

lundi 16 septembre 2019

Ces gestes qui nous trahissent

© Nadine Giblin
C'est le plaisir jamais démenti de la rentrée, le dernier livre de Philippe Delerm : L'extase du selfie et autres gestes qui nous disent. Il se déguste à petites gorgées ou se lit d'une traite, pour y revenir.
En deux ou trois pages maximum, l'auteur brosse avec son acuité habituelle l'essentiel et les petits détails de gestes presque anodins. Il fallait avoir l'œil pour isoler, remarquer et décrire les attitudes du tireur et du pointeur à la pétanque, ceux du lanceur de ricochets, de l'automobiliste qui manœuvre avec la paume, du conducteur de caddie en magasin...
On rit franchement pendant ou au moment de la chute des "instantanés littéraires", comme dans Orgasme en public où l'auteur se moque de ces personnages qui essaient de nous embobiner théâtralement.
On sourit comme Mona Lisa, alors que l'auteur attire notre regard sur les mains du modèle...
Une cinquantaine de petits chapitres gouleyants que Philippe Delerm nous verrait peut-être bien siroter avec Un verre à la main.

Éditions du Seuil, 2019, 120 pages.

D'autres chroniques sur les livres de Philippe Delerm :
- Et vous avez eu beau temps ? La perfidie ordinaire des petites phrases ;
- Journal d'un homme heureux ;
- Je vais passer pour un vieux con et autres petites phrases qui en disent long ;
- Elle marchait sur un fil ;
- Les eaux troubles du mojito et autres belles raisons d'habiter la terre ;

samedi 7 septembre 2019

Voyages insolites

Bientôt on n'osera plus voyager, prendre la voiture, l'avion, encore moins le bateau...
On peut se contenter de lire des livres de voyages, une autre manière de faire de jolies découvertes. Mais pour ne pas partir (ou rester) idiot, voyageons instruit, avec les dictionnaires insolites des éditions Cosmopole. À sa création, la maison publiait des récits de voyages et d'histoire, puis des biographies historiques et enfin ces dictionnaires thématiques et insolites sur des pays ou des villes, écrits par des spécialistes du terrain.
Celui sur le Japon, rédigé par Liza Maronese, est très plaisant à lire, que l'on connaisse ou pas encore ce pays, pas si insolite (ce qui pourrait être anecdotique et peu représentatif) mais au contraire essentiel, tout en évitant les lieux communs.
Les magnifiques couvertures signées par Amélie Pignarre donnent envie d'acheter toute la collection.

Éditions Cosmopole, 2019, 160 pages.

jeudi 5 septembre 2019

L'amour et les bagarres à Pont-de-Vivaux

Deux ans déjà que Charles Gobi n'avait rien publié ! Cela nous manquait, car il nous avait habitués à son roman annuel depuis Le Bar de la Sidérurgie, le premier de la série, qui a fait l'effet d'une bombe dans le roman noir marseillais.
Voici donc le petit dernier, le septième, qui a de qui tenir dans la famille. Les fans (ceux qui ne le sont pas encore le deviendront) vont être servis.
Charles Gobi fait partie des meilleurs dialoguistes marseillais, hissant l'art de la galéjade à son sommet humoristique. Ses dialogues truculents, aussi réalistes que drôles, plus vrais que nature, comme enregistrés sur le vif, souvent dans un langage fleuri ou bourré de jeux de mots, parfois tellement lourds qu'ils en sont irrésistibles et parfois tout simplement légers et poétiques. La première scène, sous forme de conversations entrecroisées lors d'un mariage, vaut son pesant de cagoles.
On l'aura deviné, une des expressions qui revient le plus est Fatche de ("face de..." pour les non occitanophones).
On passe aussi des références musicales populaires comme la Danse des canards à Philip Glass, un contraste qui tient du grand écart acrobatique et fait tout le charme du style de l'auteur, qui joue ainsi sur l'effet de surprise.
Nous sommes toujours à Marseille dans le quartier, sans intérêt touristique mais haut en couleurs, de Pont-de-Vivaux et la cité de la Sauvagère, où on discute de foot, on joue à la belote et à la pétanque, un quotidien tranquille si l'on n'avait pas des aventures à résoudre. Et cette fois-ci, il s'agit de trouver des compagnes aux uns et aux autres, entre autres bagarres tarantinolesques.
On y retrouve les mêmes personnages au passé plus ou moins cocasse (ancien curé, anciens légionnaires...) mais pour les lecteurs qui découvrent cet univers impitoyable, cela n'entravera pas votre lecture car ils sont à nouveau présentés. Nos héros, pas toujours raccords avec la loi mais bien intentionnés, vont devoir se coltiner d'autres personnages beaucoup moins altruistes. Normal : il faut bien une histoire avec les gentils qui finissent par terrasser les méchants, qui sont généralement bas du plafond, très menaçants et n'inspirent pas l'admiration. Et ça finit en baston, en feu d'artifice, devrais-je dire, car la vengeance — ou la justice — est toujours cinglante et sanglante. Et même si, en connaisseur du style de Charles Gobi, vous vous doutez que la fin heureuse sera du côté des gentils, le suspense est au rendez-vous.
D'ailleurs, je ne comprends pas qu'aucun producteur ne se soit penché sur une version théâtrale ou cinématographique de ces romans. En plus, il y a maintenant de quoi faire une série. Quentin (Tarantino), si tu me lis...

Éditions Le Confort numérique, 2019, 238 pages.

Pour acheter les livres, lire des extraits, consulter la liste des librairies qui les vendent, consultez le site de Charles Gobi.

* Chaque roman peut se lire indépendamment :
- Le Bar de la Sidérurgie
- Les Goudes, c'est de l'anglais...
- Hercules des Trois Ponts
- Chemin des Prud'hommes
- Il est pas con, ce con ?
- La grosse Janine.   

mercredi 4 septembre 2019

Le bonheur (donc la santé) est près des arbres

Si les arbres font l'objet de cultes depuis la nuit des temps, dans le monde entier, ce n'est pas un hasard. Ils ont été le premier habitat des humains et les ont protégés. Aujourd'hui encore, leur ombre nous rafraîchit en été, leur présence contribue à la biodiversité, leurs silhouettes majestueuses nous ravissent et toutes les cabanes qu'on pourrait y construire font toujours rêver.
L'étendue de leurs bienfaits va bien au-delà puisque leur impact sur notre santé est désormais prouvé par les études scientifiques.
Ce beau livre inspirant, avec de nombreuses photos et citations, propose une synthèse de ces études et 52 façons, ludiques et poétiques, de se ressourcer grâce au pouvoir extraordinaire des arbres. À la campagne, dans les bois, dans un jardin, mais aussi en ville, sur un balcon ou au bureau, il est très simple de se (re)connecter à la nature, en toute saison, parfois en quelques minutes, que l'on soit seul ou à plusieurs, avec des enfants... 

Le bonheur est tout près, dans la nature.

Quand les arbres nous inspirent, Marie Martinez, éditions Géo, photos couleurs, 23 x 32 cm, 224 pages.

Voir aussi mes autres ouvrages sur le même thème :
- Le pouvoir extraordinaire des arbres. Ce qu'ils nous apportent, hors-série Géo, photos couleurs, 19,5 x 27 cm, 2019, 144 pages.
- Se ressourcer toute l'année avec les arbres, éditions Prat Prisma, 2019, 15,5 x 21 cm, photos couleurs, 224 pages.
- Ateliers Bains de forêt, éditions ESF, 2019, 17 x 22 cm, 128 pages. 
- Ressentir les bienfaits des arbres, hors-série Ça m'intéresse, 16,5 x 22 cm, 2019, 208 pages.