samedi 4 septembre 2010

La vie textuelle de Marie M.

Comme Mariella le souligne en commentaire, je n'ai pas pu m'empêcher de faire un jeu de mot avec le nom de ce blog...
J'ai lu La vie sexuelle de Catherine M. de Catherine Millet (encore une suggestion d'André), à sa sortie, pour ma chronique du Margouillat.
Le style, rigoureux et direct, rend plus digeste la cadence infernale des histoires exclusivement sexuelles. C'était la bonne surprise de ce récit, car dans le genre "libertin" le style fait souvent défaut : qu'importe le flacon, pourvu qu'on ait l'ivresse... En critique d'art qui se respecte, Catherine Millet analyse sa vie sexuelle avec un jargon estampillé "art contemporain" en quatre chapitres : Le nombre, L'espace, L'espace replié, Détails. Cette réflexion intellectuelle offre une visite guidée instructive de l'innombrable collection d'une obsessionnelle insatiable.
Pour l'anecdote, à l'époque, je me sentais comme un fruit mûr oublié sur l'arbre, et je lisais le récit de cette boulimique avec l'état d'esprit d'une anorexique... À vous dégoûter de remettre le couvert.
Vive les gourmets de l'amour !

Éditions Points, 2002, 264 pages.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire