jeudi 24 novembre 2016

Kanyar n° 5, un dernier pour la route

Dessin de couv : Jean-Philippe Stassen
Le n° 5 de Kanyar  — cette belle revue qui a eu le bon goût de publier mes nouvelles depuis le n° 1 — sera le dernier. Son fondateur André Pangrani est décédé le 31 juillet dernier alors qu'il terminait ce numéro. Les auteurs, sa famille et ses enfants ont œuvré pour qu'il puisse paraître.
Cette fois-ci, l'illustration de couverture est de Jean-Philippe Stassen.
Petit tour d'horizon des routes où nous emmènent les auteurs : Olivier Appollodorus ouvre les hostilités avec des conflits armés sur l'île de La Réunion ; Fabienne Pompey nous plonge dans la spectaculaire fête du Dipri en Côte d'Ivoire ; Emmanuel Genvrin met en scène le Théâtre Vollard dans une autofiction et propose le livret (avec partition) de son dernier opéra ; Nathalie Valentine Legros nous invite à un enterrement et à un baptême rocambolesque à La Réunion ; Emmanuel Gédouin nous pétrifie dans une Floride infestée de serpents ; Vincent Constantin nous fait voir des étoiles à La Réunion ; Edward Roux fait claquer les cymbales dans le sud de la France ; Xavier Marotte nous ouvre les portes d'un appartement hanté ; Teddy Iafare-Gangama nous entraîne au plus chaud de la forêt tropicale ; Marie Martinez tisse un huis-clos en attendant l'éclosion ; André Pangrani nous déchire définitivement et Jean-Christophe Dalléry fait du rififi dans les colonies allemandes.

Pour commander les numéros de Kanyar : bientôt des informations sur le site.

Lire aussi mes chroniques sur :
- Kanyar n° 1 (épuisé) ;
- Kanyar n° 2 ;
- Kanyar n° 3 ;
- Kanyar n° 4.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire