dimanche 22 février 2015

L'histoire d'Histoire d'O

Dans Histoire d'O, c'est l'histoire du livre qui est la plus romantique et passionnante, à tiroirs, longtemps (40 ans) restée secrète. L'intention de l'auteur, Pauline Réage, pseudonyme de Dominique Aury, de son vrai nom Anne Desclos, était de séduire l'homme qu'elle aimait, Jean Paulhan (Pauline Réage est presque l'anagramme de Égérie Paulhan). Le texte n'était donc pas destiné à être publié au départ. Elle l'envoyait à son amant comme un feuilleton, au fur et à mesure qu'elle l'écrivait, d'un seul jet, sans ratures, directement inspiré de ses fantasmes — et probablement de ceux de son destinataire. C'est ce qu'elle raconte dans le texte magnifique Une fille amoureuse.
"Une fille amoureuse dit un jour à l'homme qu'elle aimait : moi aussi je pourrais écrire de ces histoires qui vous plaisent... Vous croyez, répondit-il ?"
"Ce qui le passionnait, lui pour qui j’écrivais cette histoire, dit-elle encore, c’est le rapport qu’elle se trouvait avoir avec ma propre vie. Se pouvait-il qu’elle en fût l’image déformée, inversée ? Qu’elle en fût l’ombre portée, méconnaissable, resserrée comme celle d’un promeneur au soleil de midi ou méconnaissable encore, diaboliquement allongée comme devant celui qui revient de la mer atlantique, sur la plage vide, quand le soleil se couche en flammes derrière lui ?"
Intriguée par cette femme discrète et d'allure sage qui cachait bien son jeu, Régine Deforges l'a longuement interrogée, ce qui a donné le livre d'entretiens O m'a dit 
Histoire d'O est l'histoire d'amour absolu et mortifère d'une femme disposée à s'abandonner, se soumettre et souffrir jusqu'à la mort pour l'amour d'un homme. C'est le texte anti-féminisme par excellence, et qu'il faut apprécier pour son style littéraire classique, un rien désuet, limpide.
D'ailleurs, Paulhan l'avait proposé à l'éditeur Pauvert car il pensait que ce livre aurait "un jour sa place dans l'histoire de la littérature".

 Ci-contre : Dominique Aury dessinée par Delius.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire