vendredi 27 février 2015

Rencontres insolites dans Kanyar n° 4

Nous attendions avec impatience cet heureux événement : le voilà, avec une superbe illustration de couverture bien "Kanyar" : une création spéciale à la carte à gratter de l'auteur de bandes dessinées Franck Meynet, dit Hippolyte.
Ce n° 4 nous invite à rencontrer des personnages pour le moins insolites, dans l'ordre d'apparition des nouvelles : une prima donna haute en couleurs (et en rondeurs) dans Tropic Salomé d'Emmanuel Genvrin ; un nain de conte alcoolisé et sa sorcière de belle-mère dans Retour à Piton Sainte-Kloé de Nathalie Valentine Legros ; une mère de famille qui fomente son divorce en rentrant de vacances dans Modification de Cécile Antoir (une de mes nouvelles préférées : bravo Cécile !) ; un rebelle qui refuse d'être évacué avant l'apocalypse, dans Les cendres d'Olivier Appollodorus ; un vieux monsieur qui perd la tête et bat la breloque dans Trouble de Marie Martinez ; un autre qui reste mystérieusement reclus dans sa chambre d'hôtel, dans Chambre 710 d'Emmanuel Gédouin ; une jeune femme qui cherche la tombe de son père dans Gare du Nord d'Albertine M.Itéla ; un liquidateur de cadavre dans la nouvelle bilingue créole-français Féklèr la nuit de Vincent Constantin ; un philosophe passionné de fourmis dans La vie d'un philosophe d'Edward Roux ; les invités d'un banquet dans La petite communion de Julie Legrand ; un boxeur rêveur dans Ézéchiel de Matthieu Périssé et enfin un écrivain harcelé par Bernard Pivot dans Grosjean comme devant de Xavier Marotte.
Autant de rencontres sur vrai papier qui ne vous laisseront pas de verre, d'autant que lire sur papier est plus bénéfique pour le cerveau que lire sur écran : réduction du stress, augmentation de la capacité de concentration et amélioration de la mémoire (c'est prouvé scientifiquement).
Sachant que la revue Kanyar est considérée par 100 % de ses lecteurs, et 100 % de ses non-lecteurs, comme un très bel objet, la lecture de Kanyar est source de plaisirs et excellente pour la santé !
On se demande pourquoi certains ne sont toujours pas abonnés...
Vite ! Suivez ce lien.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire